Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités locales > Le chef d'un restaurant montluçonnais jugé au tribunal ce mardi 13 février pour agression et harcèlement sexuel sur des employées

Le chef d'un restaurant montluçonnais jugé au tribunal ce mardi 13 février pour agression et harcèlement sexuel sur des employées

Le chef d'un restaurant montluçonnais jugé au tribunal ce mardi 13 février pour agression et harcèlement sexuel sur des employées Cliquez pour agrandir cette image

Le tribunal l'a condamné à 12 mois de prison ferme

Actualités locales

2 ans de prison ferme requis contre le chef d'un restaurant montluçonnais pour agressions sexuelles et harcèlement sexuel

Les avocates des victimes parlaient d'emprise , de relation hiérarchique à respecter avec un patron très connu sur Montluçon, de peur de perdre son emploi, de peur de ne pas être crue...de peur de lui aussi. Tout ça pour expliquer pourquoi certaines sont restées dans l'établissement le Chanzy, pourquoi elles n'ont pas déposé plainte plus tôt.
Il fallait aussi un déclic pour certaines comme le dernier épisode le 31 août 2023, avec un patron tellement insistant et qui ne lâchait pas son employée pour tenter de l'embrasser de force, que des clients et un policier en civil ont dû intervenir.

En tout 4 victimes, toutes employées dans son restaurant qui disent avoir subi des attouchements, baisers forcés et propos sexistes pour 3 d'entre elles, et un outrage sexiste sur une apprentie.

Des réquisitions fortes et une défense maladroite

Le procureur Christian Magret a requis 24 mois de prison ferme avec mandat de dépôt, et 6 mois avec sursis probatoire avec l'obligation notamment de se soigner, l'interdiction d'entrer en contact avec les mineurs, ainsi que l'inscription au fichier national des délinquants sexuels.

Le prévenu reconnait en partie certains faits, mais il parle de drague lourde, comportement inapproprié, et qu'il buvait beaucoup trop d'alcool au moment des faits. Il affirmait comprendre aujourd'hui le mal qu'il a fait et qu'il a depuis entrepris un suivi.

 

Au final le tribunal a suivi en grande partie les réquisitions sauf pour le mandat de dépôt, l'homme de 39 ans a écopé de 12 mois de prison ferme et 18 avec sursis probatoire, avec entre autres interdictions, celles d'exercer auprès de mineurs, et de fréquenter des débits de boisson sauf son établissement. Il a aussi été inscrit au FIJAIS.

 

 

On y reviendra plus en détails demain sur RMB 100FM...

Partager

Chargement
EN CE MOMENT :
Ecouter

Accès membres

Nous sommes le Samedi 20 Avril 2024, Fête du jour : Odette
Chargement