Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités locales > Un supplément d'information demandé par le tribunal suite aux faits de violences avec 2 policiers en civil blessés sur la Place Piquand

Un supplément d'information demandé par le tribunal suite aux faits de violences avec 2 policiers en civil blessés sur la Place Piquand

Un supplément d'information demandé par le tribunal suite aux faits de violences avec 2 policiers en civil blessés sur la Place Piquand Cliquez pour agrandir cette image

Les 4 jeunes prévenus ont été placés sous contrôle judiciaire et reviendront s'expliquer au tribunal le 6 septembre 2023

Actualités locales

Tout n'est pas aussi clair que les versions des policiers le laissaient penser...
 
Dans cette affaire 4 jeunes de 21 à 24 ans étaient appelés à comparaître au tribunal de Montluçon ce mercredi 8 mars 2023, accusés de violences sur 2 policiers en civil, dans la nuit du jeudi 2 au vendredi 3 mars vers 2h20 du matin, sur la Place Piquand.
Les victimes, qui ont eu 2 jours d'itt, affirmaient avoir été agressés parce qu'ils avaient été reconnus comme policiers, ce que nient les prévenus qui parlent plutôt de bagarre de fin de soirée alcoolisée, avec des torts partagés.
D'ailleurs sur les images d'une caméra placés au pied du vieux château, bien que la qualité ne soit pas parfaite, on semble bien voir l'un des policiers enlever son manteau, imité ensuite par un des jeunes, laissant penser à une bagarre. Puis on voit l'un des jeunes être projeté au sol, avant que les 4 prennent le dessus sur les policiers jusqu'à les frapper au sol et de s'enfuir à l'arrivée d'une voiture de police, tout en dérobant le manteau d'une des victimes.
 
Des éléments et autres caméras à vérifier...
 
En tous cas, tout n'est donc pas aussi clair dans cette affaire, c'est pourquoi le tribunal a demandé un supplément d'information. Des éléments sont à vérifier, comme peut-être les images d'autres caméras, puisqu'une seule des nombreuses caméras de la place Piquand était dans le dossier, la police scientifique a été saisie, et la gendarmerie mènera l'enquête.
Le dossier a été renvoyé au 6 septembre 2023.
D'ici là les 4 prévenus ont été placés sous contrôle judiciaire, comme le proposait le procureur, avec notamment les interdictions d'entrer en contact entre eux et avec les victimes, interdiction également de fréquenter les débits de boisson jusqu'à leur comparution.
 
On y reviendra plus en détails demain sur RMB 100FM, avec les réactions d'avocats des 2 parties...
 
(Photo des lieux des faits)

Partager

Chargement
EN CE MOMENT :
Ecouter

Accès membres

Nous sommes le Dimanche 26 Mai 2024, Fête du jour : Bérenger
Chargement