Vous êtes ici : Accueil > Biographies > Lettre A > Air

Air

Air Cliquez pour agrandir cette image

La biographie complète - Air

Air, formé en 1995 par Jean-Benoît Dunckel et Nicolas Godin, est l'un des pionniers et surtout l'un des survivants de ce que l'on a appelé la "French Touch" durant la fin des années 90. Ces deux Parisiens de souche, natifs du 16ème arrondissement, se sont connus à l'université.

 

C'est Alex Gopher, autre figure emblématique du mouvement, qui les a présentés. Tous trois jouent ensemble dans Orange. Mais lassés par leurs études d'ingénieurs, ils arrêtent tout lors du départ de Gopher, pour se consacrer à la musique. Très vite, ils baptisent leur duo Air.

Safari
Avec Moon Safari, le premier album paru en 1998, le duo se fait un nom très rapidement. D'autant que l'ambiance, plutôt aérienne, colle bien avec son appellation...

Les mélodies sont simples et efficaces. Pop et disco la disputent à l'électro et à l'ambiant. Un son et un style inimitable, déjà entrevu dans un premier mix de quatre mini-albums, Premiers symptômes (sorti en 1997 et réédité en 99).

Après le style, Air trouve son public avec Sexy Boy et Kelly Watch The Stars, les deux premiers singles extraits de Moon Safari. C'est vêtus en cosmonautes que les deux compères le lancent en grande pompe ! Aucun complexe... et renommée mondiale !

Profitant de cette nouvelle notoriété, Air ouvre d'ailleurs une boutique à Paris, destinée à mieux écouler ses productions et donner un coup de pouce aux jeunes talents de la scène électronique française.

Coppola
Ils sont ensuite sollicités, en 2000, pour signer la bande originale du film "Virgin Suicides" réalisé par Sofia Coppola, qui reste à ce jour l'un des chefs-d'oeuvre de Air. Le très jazzy Playground Love en est extrait.

Prélude à un nouvel album livré l'année suivante, 10000 Hz Legend. Sur celui-ci, le duo côtoie Beck qui signe des remix. Et le rejoindra sur scène à Paris, en 2003.

En 2002, le groupe publie Everybody Hertz, qui est justement un album de remix, avec un nom en forme de clin d'oeil à l'opus précédent. Les Neptunes participent au titre Don't Be Light.

Au début de l'année 2004, arrive l'album Talkie Walkie, qui comprend notamment le titre Alone In Kyoto. Celui-ci se retrouve parallèlement dans la musique du film "Lost In Translation", encore réalisé par la fille de Francis Ford Coppola. Un album produit par Nigel Godrich (Travis, Beck, Radiohead), qui compte aussi la collaboration de Michel Colombier (Gainsbourg) pour les cordes.

Partager

Annuaire de biographies

A-Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y 0-9
Chargement
EN CE MOMENT :
Ecouter

Accès membres

Nous sommes le Lundi 26 Octobre 2020, Fête du jour : Dimitri
Chargement