Vous êtes ici : Accueil > Biographies > Lettre A > Akhenaton

Akhenaton

Akhenaton Cliquez pour agrandir cette image

La biographie complète - Akhenaton

De son vrai nom Philippe Fragione, Akhenaton est surtout connu pour être l'une des figures de proue du groupe IAM. Ce Marseillais de souche, né le 17 septembre 1968 dans la cité phocéenne, est issu d'une famille d'immigrés italiens.

 

Pas franchement attiré par l'école, il se passionne en revanche pour l'Egypte ancienne dès l'âge de huit ans, ce qui lui donnera plus tard l'idée de ce pseudonyme (autre nom du pharaon Aménophis IV).

Dans la seconde moitié des années 80, il rencontre Kheops avec qui il va fonder l'un des groupes les plus emblématiques du rap français: IAM. Tous deux puisent leur inspiration dans ce qui se fait sur la scène new-yorkaise, capitale mondiale du genre, où Akhenaton vient de séjourner dans la famille de son père. C'est ainsi que nos deux compères, rejoints par Shurik'n et Imothep (décidément !), enregistrent en 1989 une première série de morceaux qui ne sont édités qu'en cassette audio.

IAM
C'est toutefois suffisant pour s'ouvrir les portes d'un studio d'enregistrement et y élaborer un véritable album: De la planète Mars. Nous sommes en 1991 et ce sont les vrais débuts de IAM (qui veut dire Imperial Asiatic Man ou Invasion Arrivée de Mars).

Akhenaton s'impose d'emblée comme le leader naturel de ce collectif marseillais qui traite de tous les sujets de société dans ses chansons. Le groupe joue en première partie de Madonna et des Rita Mitsouko !

Deux ans plus tard, Akhenaton -surnommé aussi Chill-, épouse une jeune marocaine, Aïcha, et se convertit à l'Islam.

Cette même année 1993 est celle de la consécration pour IAM. Le titre Je danse le Mia est un énorme tube et place le rap en première ligne pour la première fois dans l'histoire musicale hexagonale. C'est un extrait d'Ombre est lumière, double album suivi d'une longue tournée.

Un peu de repos est jugé nécessaire mais Akhenaton met cette période à profit pour peaufiner son premier album solo.

Métèque et Mat
Il publie en 1995 Métèque et Mat, sorte de carnet de voyage dont le point de départ se situe à Naples, ville d'origine de ses parents. Comme toujours, il dénonce les maux de la société mais raille aussi la mafia et les Assedic ! On y trouve en prime un sample de Saïd et Mohamed de Francis Cabrel... Trois cent mille ventes pour cette parenthèse heureuse et réussie.

Akhenaton retrouve ses potes pour l'album L'école du micro d'argent, enregistré à Marseille, New York et Paris. Suit la bande originale de "Taxi" ce qui permet à IAM de recevoir au début de l'année 1999 la Victoire de la Musique de la meilleure B.O. de l'année.

Le groupe remet ça avec la musique du film "Comme un aimant", autre ode à Marseille, en collaboration avec Bruno Coulais ("Microcosmos"). Un disque qui regroupe de nombreuses autres formations de hip hop marseillaises mais aussi Isaac Hayes et Cunnie Williams.

Sol Invictus
A la fin de l'an 2000, Akhenaton supervise le projet "Electro Cypher", dans lequel il produit de jeunes talents sur fond d'électro-funk.

Retour en solo au milieu de l'année 2001 avec Sol Invictus précédé du single Akh. Un album auquel collaborent Shurik'n, les Chiens de Paille et Dadou du groupe toulousain KDD. Pratiquement deux cent mille exemplaires vendus.

Une sortie qui précède de quelques mois celle du Black Album, condensé d'inédits et de titres non retenus pour les albums précédents ou sur des bandes originales de films. Simultanément, arrive le dvd "Live aux Docks du sud", film de l'unique concert donné par Akhenaton dans sa ville natale.

IAM revient sur le devant de la scène en 2003 avec l'album Revoir un printemps.

Partager

Annuaire de biographies

A-Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y 0-9
Chargement
EN CE MOMENT :
Ecouter

Accès membres

Nous sommes le Dimanche 25 Octobre 2020, Fête du jour : Crépin
Chargement