Vous êtes ici : Accueil > Biographies > Lettre B > B. B King

B. B King

B. B King Cliquez pour agrandir cette image

La biographie complète - B. B King

Initiateur de ballades rythmées par le blues et le jazz, B. B King, non content d'être à l'origine de l'un des styles musicaux les plus appréciés aux Etats-Unis, a également très largement influencé le rock, en jouant de sa guitare et de sa voix comme personne.

Riley Ben King dit B. B King
Né le : 16 septembre 1925 à Itta Bena (Etats-Unis)

Après le divorce des ses parents, Riley Ben King est élevé par sa mère dans une plantation de coton de l'Ouest du delta du Mississipi, où il chante à l'église.
Après le décès de sa mère, il part à l'âge de quatorze ans avec son père à Indianola. Avec pour seul bagage sa passion pour la musique, il se produit avec un quatuor de gospel, les Elkhorn, dans les églises.
Arrivé à Memphis, un animateur de radio, Don Kearn, lui trouve un surnom, " The blues boy ", dont les initiales B. B lui resteront.
DJ, il puise son inspiration dans le jazz et le swing, dont les guitaristes : Lonnie Johnson (initiateur du solo de guitare) et T-Bone Walker (inventeur du blues de la Côte Ouest) sont les dignes représentants.
Après avoir enregistré " Miss Martha King " en 1949, B. B King rencontre Ike Turner qui le présente aux frères Bihari. Avec eux, il enregistre plusieurs titres, aujourd'hui légendaires : " Three o'clock blues " en 1951, " You didn't want me " un an plus tard, ou encore " You upset me baby " en 1954. Les tournées à travers les Etats-Unis s'enchaînent avec son groupe de blues.

Mister blues

Fort de son succès "Sweet sixteen " en 1960, il est engagé par ABC deux ans plus tard et " Rock me baby " lui assure dès 1964 la notoriété auprès d'un large public qui dépasse le clivage, " Noirs-Blancs ".
Cette unanimité lui ouvre les portes de festivals pop et les vedettes de l'époque font appel à son talent. Il assure la première partie d'un spectacle des Rolling Stones en 1969. Vingt ans plus tard, c'est U2 qui lui demande de l'accompagner lors de représentations aux Etats-Unis. B. B King reprend alors un extrait de l'album " Rattle and hum " : " When love come to town ". Aux côtés notamment de John Lee Hooker, Robert Cray et Albert Collins, il enregistre " Blues summit " en 1993.
Son état de santé (diabète) l'oblige à se produire moins souvent sur scène. Pour autant, il continue d'enregistrer comme en 1997 " Deuces wild " ; un album dans lequel il chante et joue avec Willie Nelson ou Dionne Warwick. Il s'offre même un duo avec Mick Jagger, " Paying the cost to be the boss ". Après avoir donné jusqu'à trois cent concerts par an, B. B King, qui est âgé de presque 81 ans, se produit au Zénith de Paris en 2006, avec le charisme scénique qui le caractérise toujours.

Partager

Annuaire de biographies

A-Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y 0-9
Chargement
Actualités RSS

Actualités

EN CE MOMENT :
Ecouter

Accès membres

Nous sommes le Lundi 20 Août 2018, Fête du jour : Bernard
Chargement