Vous êtes ici : Accueil > Biographies > Lettre J > Jean-Louis Aubert

Jean-Louis Aubert

Jean-Louis Aubert Cliquez pour agrandir cette image

La biographie complète - Jean-Louis Aubert

Dès son adolescence, Jean-Louis Aubert choisit la musique comme moyen d'expression de sa révolte. Il part à 17 ans chanter sur les routes américaines...

Né le 12 avril 1955 à Nantua

Dès son adolescence, Jean-Louis Aubert choisit la musique comme moyen d'expression de sa révolte. Il part à 17 ans chanter sur les routes américaines, puis dans les fêtes parisiennes où il rencontre le batteur Richard Kolinka. C'est ce dernier qui quelques années plus tard, en 76, appelle Aubert pour lui proposer de jouer avec lui quand le groupe avec lequel il travaille d'habitude n'est pas disponible pour un concert prévu à l'avance. Aubert rejoint Kolinka, suivi de Louis Bertignac et Corinne Marienneau. Le mythique groupe Téléphone est créé et marque toute une génération au début des années 80. De leur fructueuse collaboration, on peut retenir " La Bombe Humaine " (79), " Argent Trop Cher " (80), " Ca (c'est vraiment toi) " (82), " Cendrillon " (82), " Un autre monde " (84), " New York avec toi " (84) et " Le jour s'est levé " (85) qui est leur dernier 45 tours commun.

Fin de Téléphone

Le groupe se sépare alors et Aubert avec la complicité de Kolinka sort un 45 tours intitulé " Juste une illusion " (86) suivi de l'album " Plâtre et ciment " (sur lequel figure aussi " Les Plages ") qui est encore marqué par un certain son Téléphone. Un nouvel album sort en 1989. Il s'agit de " Bleu, Blanc, Vert ", un album plus personnel sur lequel figurent des titres tels que " Si d'aventure " ou encore " Voilà c'est fini ". Les ventes n'atteignent pas celles de Téléphone mais Aubert commence à imposer sa carrière solo. En 1992, il sort un nouvel album sobrement intitulé " H " où il part dans l'introspection de l'âme. Il explore également de nouvelles ambiances musicales et s'entoure de Princess Erika et de Paul Personne.
En 96, Aubert élargit son horizon et écrit deux titres pour Barbara. L'année suivante, c'est son horizon géographique qui s'élargit avec l'album " Stockholm ", enregistré en partie dans la capitale suédoise. On retrouve encore Kolinka, mais aussi Barbara qui participe à ce voyage vers un nouveau style musical. L'année suivante, il part défendre son nouvel album sur scène, rendant à cette occasion hommage à Barbara, récemment décédée, ainsi qu'aux Rolling Stones, dont il assurera finalement la première partie de leur concert parisien de 98. Il revient 3 ans plus tard avec un album "Comme un accord" et enchaîne avec une tournée à l'automne 2002 ainsi qu'avec un DVD " Comme on a fait " et un CD " Comme on a dit ". Il faut attendre 2005 pour " Idéal standard ".

Partager

Annuaire de biographies

A-Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y 0-9
Chargement
EN CE MOMENT :
Ecouter

Accès membres

Nous sommes le Jeudi 22 Octobre 2020, Fête du jour : Elodie
Chargement