Vous êtes ici : Accueil > Biographies > Lettre M > Michel Jonasz

Michel Jonasz

Michel Jonasz Cliquez pour agrandir cette image

La biographie complète - Michel Jonasz

Adolescent, Michel Jonasz s'intéresse d'abord à la peinture, puis à l'art dramatique avant de commencer à apprendre la musique.
Né le 21 juillet 1947 à Drancy

Adolescent, Michel Jonasz s'intéresse d'abord à la peinture, puis à l'art dramatique avant de commencer à apprendre la musique. Il joue du piano dans divers groupes et en 1967, il enregistre avec son ami Alain Goldstein, un premier 45 tours sous le nom de King Set. Le groupe se sépare aussitôt mais Jonasz enregistre deux autres 45 tours, sous le nom de Michel King Set. De 69 à 72, Jonasz sortira d'autres singles, cette fois sous son propre nom, et commence à se faire remarquer du public.

En 72, il enregistre son premier album sur lequel figurent deux titres désormais classiques du répertoire de Jonasz : "Super Nana" et "Dites moi". Trois ans plus tard, il sort un nouvel album intitulé "Changez tout" sur lequel il chante ses "Vacances au bord de la mer". Puis, en 76, le 45 tours "Je voulais te dire que je t'attends" deviendra très vite un autre titre incontournable de son répertoire. En 77, Jonasz signe un autre album plus personnel (sans titre) qu'il conçoit de bout en bout, écriture de paroles comprise. On retrouve sur cet opus "Du blues du blues du blues" et le poignant "J'veux pas qu'tu t'en ailles". Il commence aussi à écrire pour d'autres interprètes. L'année suivante, il continue dans la foulée en sortant un nouvel album intitulé "Guigui ".

Joueur de blues

Les années 80 commencent avec un album sobrement intitulé... "Les années 80 commencent" suivi en 81 de "La nouvelle vie" sur lequel figure le désormais célèbre "Joueurs de blues". Deux ans plus tard, l'album "Tristesse" révèle "Minuit sonne" et "Lucille" qu'il avait écrite pour Eddy Mitchell. Sans répit, Jonasz enchaîne avec "Lord have mercy" (84) et "Unis vers l'uni" (85). Ce dernier album est un succès, notamment grâce à l'extrait "La boîte de jazz" qui est un triomphe. Puis, trois ans plus tard, il raconte "La fabuleuse histoire de Mister Swing".

Jonasz part aux Etats-Unis pour enregistrer l'album suivant "Où est la source ?", où il nous fait part de ses interrogations spirituelles. Puis, en 96 sort "Soul Music Airlines", un titre qui révèle à la fois son goût pour les grands voyages, pour la musique soul (n'a-t-il pas écrit "J'écoute de la musique saoûle " pour Françoise Hardy ?) et pour les voyages... intérieurs. Retour aux sources et aux petites structures avec l'album suivant, "Pôle Ouest" (2000), qu'il enregistre tranquillement dans le petit studio qu'il a installé chez lui. Après une longue tournée, plus de 200 dates, Michel Jonasz sort un nouvel album en 2002, " Où vont les rêves ", emprunt de nostalgie et naturellement de swing. Trois ans plus tard, nouvel enregistrement auquel il ne donne pas de titre. Un album réalisé sans EMI qui ne renouvelle pas son contrat malgré un public fidèle. Des fans qui répondent pourtant bien présents lors de sa tournée qui débute en 2005 pour ne s'achever que deux ans plus tard, notamment par un passage en mars 2007 au Casino de Paris. Un spectacle ponctué par des titres de son nouvel album "Chanson française" qui réunit douze classiques de la chanson hexagonale. D'Edith Piaf à Georges Brassens en passant par Yves Montand, Léo Ferré et Claude Nougaro, Michel Jonasz interprète " La foule ", " Les amoureux des bancs publics, " Les feuilles mortes", " Avec le temps " ou encore " Armstrong ".

Le " Mister swing " de la chanson française demeure fidèle à ses racines, le rhythm'n'blues de Ray Charles essentiellement. Une musique en symbiose avec la nostalgie qui se dégage de ses textes.

Partager

Annuaire de biographies

A-Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y 0-9
Chargement
EN CE MOMENT :
Ecouter

Accès membres

Nous sommes le Jeudi 22 Octobre 2020, Fête du jour : Elodie
Chargement