Vous êtes ici : Accueil > Biographies > Lettre P > Pascal Obispo

Pascal Obispo

Pascal Obispo Cliquez pour agrandir cette image

La biographie complète - Pascal Obispo

Pascal Obispo peut s'enorgueillir d'un titre de gloire particulièrement recherché: celui d'avoir renouvelé la chanson française au cours des années 90 ou, à tout le moins, d'avoir réconcilié nombre de mélomanes avec un genre musical qui trouvait de plus en plus difficilement ses marques sous les assauts répétés de la techno, du rap et du rock alternatif.

 

Pascal Obispo voit le jour le 8 janvier 1965 à Bergerac (Dordogne). Sa famille s'installe à Bordeaux. Il a huit ans lorsque ses parents se séparent. Il vit le reste de ses jeunes années avec sa mère. Cela ne sera pas sans influence sur sa production musicale, très teintée d'influences féminines.

En 1978, il quitte la région bordelaise pour Rennes où il poursuit ses études. Il s'intéresse au monde de la musique et du rock en particulier: les Beatles, Polnareff et Gainsbourg figurent au nombre de ses premiers amours, sans oublier la vague pop française du début des années 80 emmenée par l'incontournable Etienne Daho.

Plus que tout au monde
Il monte son premier groupe, Senzo, en 1988 avec Franck Darcel (ex Marquis de Sade). Une formation qui ne laissera pas vraiment un souvenir impérissable. En 1991, il se lie au label Epic. De cette union naît un premier album solo en 1992, Plus que tout au monde.

L'opus et le single du même nom séduisent le public, surtout féminin, et lance la carrière du jeune artiste français. En décembre 93, il fait ses premiers pas sur une scène parisienne, au "Passage du Nord Ouest". Certains, néanmoins, restent sceptiques face à qu'ils considèrent n'être qu'un chanteur pour midinettes à la voix suraiguë.

L'aventure se poursuit avec un deuxième album: Un jour comme aujourd'hui. Cet opus, produit en 1994, nous révèle les ingrédients de l'"Obispomania": des chansons simples et romantiques composées de paroles "pas trop connes" et de mélodies faciles à retenir. L'album renferme notamment la chanson qui a propulsé Pascal au sommet des hit-parades: Tombé pour elle. Le titre est sur toutes les ondes et toutes les lèvres. Résultat: plus de 500.000 exemplaires vendus à ce jour.

Début 1995, il entreprend la tournée des collèges. L'occasion d'entretenir une relation de proximité avec son public, à travers 60 classes de musique. Changement de programme en 96: il fait la première partie de Céline Dion. Fini l'intimité des classes de collèges, place aux vastes salles de concerts. Sa popularité va crescendo.

Superflu
Le très attendu troisième album sort en 1996. Il s'agit de Superflu. Un album qui porte assez mal son nom car il consacre véritablement Obispo comme vedette à part entière de la chanson française et lui vaut la reconnaissance non seulement du public mais aussi de ses pairs. Jugez plutôt: il écrit pour Zazie, collabore à Savoir Aimer, l'album phare de Florent Pagny, et produit en 1999 Le Mot de passe pour Patricia Kaas.

Cerise sur le gâteau: il réalise en janvier 1998 Ce que je sais, l'album de Johnny Hallyday. La même année sort Obispo Live 98, le premier enregistrement public en CD et en vidéo.

Au cours de ses journées bien remplies, il trouve encore le temps de participer à des oeuvres caritatives et s'investit en particulier dans le projet "Ensemble contre le Sida" aux côtés de Line Renaud. Il compose à cette fin la chanson Raison d'être qui recueille un vif succès.

Soledad
En décembre 1999, le jeune Bordelais nous revient avec un quatrième opus, Soledad, réalisé avec son complice, le guitariste Pierre Jaconelli. Un album différent des précédents: on y retrouve des compositions mélodiques fortes auxquelles viennent se mêler des sonorités plus inhabituelles et des textes plus dépressifs.

En 2000, le chanteur au crâne rasé se lance dans la grande aventure des comédies musicales avec les Dix Commandements. Il signe les musiques du spectacle mis en scène par Elie Chouraqui. En tout, près de vingt-cinq chansons et quinze instrumentaux.

Homme discret et chanteur de charme tout à la fois, l'éternel oublié des Victoires de la Musique reçoit -enfin- sa première récompense professionnelle en janvier 2001: il est élu meilleur artiste masculin francophone lors de la cérémonie des "NRJ Awards". De quoi démarrer le nouveau millénaire sur les chapeaux de roue...

 

Partager

Annuaire de biographies

A-Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y 0-9
Chargement
Actualités RSS

Actualités

EN CE MOMENT :
Ecouter

Accès membres

Nous sommes le Dimanche 19 Novembre 2017, Fête du jour : Tanguy
Chargement