Vous êtes ici : Accueil > Biographies > Lettre P > Patrick Fiori

Patrick Fiori

Patrick Fiori Cliquez pour agrandir cette image

La biographie complète - Patrick Fiori

Tout petit déjà, Patrick Fiori se fit remarquer par un organe extraordinaire. Enfant, sa voix faisait déjà résonner les landes et les montagnes escarpées de l’île de Beauté de ses inflexions spectaculaires.

Né à Marseille, le 23 septembre 1969, mais d’origine corse par sa mère et arménienne par son père, il ne tarde pas à retourner s’installer à Cargèse avec ses quatre frères et sœurs. Les rivages corses et les fêtes de famille seront donc les premiers spectateurs de l’éclosion de ce talent prometteur.

A l’adolescence, il commence à participer à des comédies musicales et à des spectacles locaux. Il se fait connaître dans sa région mais, caressant le rêve de devenir célèbre et de pouvoir vivre de sa musique, il décide, en 1986, de monter à Paris. Là, il participe à une émission télévisée chargée de dénicher de nouveaux jeunes talents (et oui, bien avant la Star Ac’ !), « Les habits du dimanche ». Il s’y fait remarquer et commence à se produire sur scène, y compris en 1ère partie de Gilbert Montagné. Suivent quelques années de vaches maigres mais en 1993, il est choisi pour représenter la France au concours de l’Eurovision en Irlande avec un titre écrit tout spécialement pour lui par François Valéry, « Mama Corsica ». La chanson lui colle à la peau mais il ne remporte pas le prix, se plaçant tout de même en quatrième position.

Un an plus tard, il auto-produit son premier album mais c’est surtout en 1997, lors d’un casting organisé par Luc Plamendon, que sa carrière explose. Le casting en question n’est autre que la pré-sélection pour les rôles d’une future comédie musicale, « Notre Dame de Paris ». Plamendon et Richard Cocciante, autre co-auteur du spectacle, sont immédiatement conquis et l’engagent sur le champs. Il sera Phoebus, le jeune et beau garde dont est amoureuse Esmeralda et la comédie musicale obtient le succès que l’on sait…

Le titre qu’il enregistre avec les deux autres chanteurs vedettes de « Notre Dame de Paris », Garou et Daniel Lavoie, est un succès sans précédent. « Belle » est acclamé aussi bien au Québec qu’en Europe où il est d’ailleurs récompensé par la Victoire de la Meilleure Chanson aux Victoires de la Musique en 1999.

Parallèlement, Patrick Fiori sort, en 1998, son deuxième album, signé chez Tristar (Sony), « Prends-moi » et prête sa voix pour les adaptations françaises des dessins animés « Mulan » et « Le Prince d’Egypte ». Toujours la même année, décidément très faste, il rencontre l’amour en la personne de la chanteuse à voix Lara Fabian.

Après une gigantesque tournée avec toute la troupe de « Notre-Dame de Paris », il décide de ne pas continuer les représentations et de se consacrer à sa carrière solo. Il en profite pour sortir son troisième album, « Chrysalide », en 2000, puis en 2002, un quatrième opus, sobrement intitulé « Patrick Fiori ». Il entame alors une collaboration fructueuse avec Jean-Jacques Goldman, après avoir travaillé avec d’autres célébrités comme Calogero et Lionel Florence, et celui-ci lui écrit plusieurs titres sur mesure.

Le succès de « Chrysalide » ne l’empêche pas de sans arrêt vouloir évoluer et modifier son registre. Aussi, en 2005, il décide de donner un ton plus rock à son quatrième album, « Si on chantait plus fort », tout un programme, où il rajoute pas mal d’arrangements de guitares, une sorte de tribut aux musiciens qui l’ont toujours inspiré, bien loin de la variété à la française, U2 ou Bruce Springsteen.

Caro

Partager

Annuaire de biographies

A-Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y 0-9
Chargement
Actualités RSS

Actualités

EN CE MOMENT :
Ecouter

Accès membres

Nous sommes le Dimanche 8 Decembre 2019, Fête du jour : Fête de l'Immaculée Conception
Chargement