Vous êtes ici : Accueil > Biographies > Lettre P > Patrick Juvet

Patrick Juvet

Patrick Juvet Cliquez pour agrandir cette image

La biographie complète - Patrick Juvet

Comme beaucoup d'autres chanteurs, Patrick Juvet commence son apprentissage de la musique par le piano qu'il étudie de façon sérieuse...
Né le 21 août 1950 à Montreux (Suisse)

Comme beaucoup d'autres chanteurs, Patrick Juvet commence son apprentissage de la musique par le piano qu'il étudie de façon sérieuse. A 20 ans, il débarque à Paris, se fait remarquer par Eddy Barclay qui lui fait enregistrer un 45 tours. Il écrit aussi " Le lundi au soleil " pour Claude François avant de connaître le succès en tant que chanteur avec " La musica ". Il collectionne alors plusieurs hits : " Ecoute-moi ", " Sonia ", " Je vais me marier, Marie ". Son physique de jeune premier le classe vite au rang des chanteurs pour midinettes. Sa rencontre avec un jeune compositeur du nom de Jean-Michel Jarre va lui permettre d'explorer de nouvelles pistes.
En 73, il sort l'album " Love " où il chante " Unisex ". Juvet se tourne vers le glam-rock, maquillage et tenues moulantes sont alors de rigueur. Il chante tout de même " Rappelle-toi Minette " puis sort un nouvel album en 74, " Chrysalide " et deux ans plus tard, " Mort ou vif " sur lequel figure " Faut pas rêver " (qui sera repris plus tard par Pascal Obispo).

La vague disco

En 77, il enregistre son inoubliable " Où sont les femmes ? ", d'autres tubes suivront tels que " I love America " ou encore " Lady Night ". La vague disco s'achève sur ces titres, avec en 82 un album au titre suggestif " Rêves immoraux " qui rencontre un succès relatif. S'ensuivent alors des années de vaches maigres où Juvet s'exile en Angleterre, aux Etats-Unis puis revient en Suisse.
En 91, il revient avec un album sobrement intitulé "Solitudes" sur lequel on retrouve les signatures de Luc Plamondon et de Françoise Hardy. Mais l'album ne rencontre pas vraiment le succès. Au milieu des années 90, le revival disco permet à Patrick Juvet de revenir sous les feux de la rampe avec des compilations qui se vendront très bien. En 95, il fait un tabac lors d'un concert organisé en faveur de AIDES où il reprend tous ses tubes. En 98, il sort un single intitulé "Rester cool", qui sera suivi deux ans plus tard d'un autre single très dance : "Ca c'est Paris".

Partager

Annuaire de biographies

A-Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y 0-9
Chargement
Actualités RSS

Actualités

EN CE MOMENT :
Ecouter

Accès membres

Nous sommes le Dimanche 8 Decembre 2019, Fête du jour : Fête de l'Immaculée Conception
Chargement