Vous êtes ici : Accueil > Biographies > Lettre P > Paul Young

Paul Young

Paul Young Cliquez pour agrandir cette image

La biographie complète - Paul Young

Paul Anthony Young naît en 1956, à Luton, en Angleterre. Dès son plus jeune âge, il est impressionné par les grandes voix de la soul américaine. Il apprend le piano et la basse à l'école puis fait ses gammes au sein des groupes Streetband et Q-Tips qui tournent dans toute la Grande-Bretagne 

Il se lance ensuite en solo et rend hommage à ses idoles... En 1983, il signe ainsi une reprise très réussie de Wherever I Lay My Hat de Marvin Gaye puis c'est la consécration avec Come Back And Stay, adapté cette fois-ci d'un titre de Jack Lee.

Everytime You Go Away
Dans la foulée de son premier album No Parlez, Paul Young publie The Secret Of Association en 1985. Cet opus contient entre autres la chanson Everytime You Go Away, une oeuvre du tandem américain Darryl Hall et John Oates. Un tube mondial puisque c'est aussi son premier n°1 aux Etats-Unis.

En 1986 paraît Between Two Fires. Ce troisième album comprend notamment le single Wonderland.

Notre homme excelle décidément dans la reprise car il adapte ensuite Don't Dream It's Over de Crowded House.

Après une tournée en première partie de Genesis, il se mue en auteur pour l'album Other Voices (1990) qui ne recueille qu'un succès mitigé. Il contient pourtant les titres Softly Whispering I Love You et Calling You, nouvelle version de la bande originale du film "Bagdad Café".

Zucchero
Un succès qu'il retrouve à l'aube des années 90 grâce à Zucchero. Celui-ci le contacte afin de redonner vie à l'un de ses titres, Senza una donna. Et c'est une réussite !

Complètement relancé, Paul Young en profite pour saluer une nouvelle fois ceux qui l'ont tant influencé à ses débuts en enregistrant The Crossing, en 1993. Et là, sa voix chaude et suave fait des merveilles sur Now I Know What Made Otis Blue.

Cependant, c'est le dernier gros succès en date de Paul Young pour qui les années 90 sont plus marquées par les ruptures de contrats que par les tubes.

Entre deux compilations, il délivre un album éponyme en 1997 avec le single I Wish You Love en fer de lance.

En 2004, Zucchero l'invite à chanter avec lui Senza una donna sur la scène du Royal Albert Hall de Londres. Un dvd live du chanteur italien restitue cette performance.

Partager

Annuaire de biographies

A-Z A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y 0-9
Chargement
Actualités RSS

Actualités

EN CE MOMENT :
Ecouter

Accès membres

Nous sommes le Lundi 10 Decembre 2018, Fête du jour : Romaric
Chargement